Eau, corrosion, tartre

Qu’est-ce qu’une eau agressive ? corrosive ? Qu’est-ce que le tartre ?
Il ne faut pas confondre agressivité et corrosivité d’une eau.

  • la corrosivité : elle est définie par rapport à un métal, et due au caractère électrolytique de l’eau (quantité d’anions et de cations = conductivité) ; entre les électrolytes de l’eau et le métal se produit un processus électrochimique qui conduit à la dissolution du métal et sa transformation en oxydes insolubles (dans le cas de l’acier, c’est la rouille)
  • l’agressivité : c’est sa tendance à dissoudre du carbonate de calcium dans l’eau ; elle est due au CO2 libre présent dans l’eau.

Tout provient donc du CO2.

Le CO2 se trouve réparti de la façon suivante dans l’eau :

CO2_orga

Le CO2 libre est la somme de :

  • CO2 dissous moléculaire à l’état de microbulles et H2CO3, c’est-à-dire en fait le CO2 dissous
  • CO2 des bicarbonates (ou lié) est la somme de HCO3 et de CO3

Les notions de CO2 équilibrant et agressif sont des concepts dérivés de l’industrie de distribution de l’eau :

  • le CO2 libre équilibrant est la fraction de CO2 dissous (non combiné en HCO3 ou CO3) juste nécessaire pour qu’il n’y ait ni dissolution ni précipitation de carbonate de calcium (équilibre).le CO2 libre agressif est la fraction de CO2dissous présente dans l’eau en excès par rapport au CO2 équilibrant et qui confère à l’eau son caractère agressif (risques de corrosion).

CO2_formul2

Une eau agressive est généralement corrosive, mais l’inverse n’est pas vrai.

L’entartrage ( » eau incrustante « ) : c’est la tendance qu’a une eau de déposer des sels alcalino-terreux, en général des sels de calcium.

Le tartre commun est le carbonate de calcium ; il provient de la précipitation, notamment sous l’effet de la chaleur, du bicarbonate de calcium, forme sous laquelle est principalement véhiculé le calcium dans l’eau.

CO2_formul3

Dominique Goullet
le 7 avril 2004

Sources :
C. BENHAMOUDA Ingénieur LNE – Cours DIU 2001
Les eaux minérales et le gaz carbonique
Note technique n° 10 – Octobre 1997 – Division nationale des eaux – Bureau de recherches minérales et thermales géologiques et minières –  » Les eaux minérales et le gaz carbonique  » – Note Technique DNEMT n° 10