L’histoire de l’association

  1. Retour aux sources : la stérilisation avant 1960
  2. La première association : l’ANRSC
  3. De l’ANRSC à l’ANIRSC
  4. Du monde à l’Europe et de l’Europe au monde…
  5. Retour à l’Europe
  6. Jusqu’à la France : l’AFS 
  7. 2016 : la SF2S

Jusqu’à la France : naissance de l’AFS

Quels sont les éléments qui ont conduit à la création d’une association rassemblant toutes les catégories de professionnels en France ?

Dans le domaine de la stérilisation hospitalière des dispositifs médicaux, plus aucune association n’existait en 1998 pour fédérer toutes les catégories des acteurs de la stérilisation (Le CEPH – Centre d’Étude pour la Pharmacie Hospitalière-, créé il y a maintenant 25 ans, et devenu le CEFH (Centre d’Études et de Formations Hospitalières) n’étant pas une association des professionnels de la stérilisation, mais une association dont la motivation principale était la formation, notamment en stérilisation hospitalière à ses débuts.

Surprenant dans ce contexte de boulimie associative franco-française !

D’une part, à chaque session du DIU d’Études Supérieures de Stérilisation Hospitalière de Lyon/Grenoble (créé en 1993), les participants manifestaient régulièrement leur regret de l’absence d’une association regroupant tous les professionnels de la stérilisation hospitalière.

D’autre part, tous les pays d’Europe (voire du monde, ou presque) avaient constitué une association. La France restait l’exception culturelle surprenante, et se trouvait de ce fait en dehors de l’IFSS.

Les ingrédients étaient là pour créer la sauce : notre propre association.

L’Association Française de Stérilisation

AFSEn 1998 , un appel aux bonnes volontés parmi les anciens participants au DIU a été lancé par Dominique GOULLET pour essayer de constituer une association pour tous les professionnels de stérilisation. Il y eut de nombreuses réponses, preuve que cela correspondait à un besoin. Une réunion à Paris avec ces bonnes volontés, et les bases de l’Association Française de Stérilisation étaient posées.

L’Association Française de Stérilisation est une association type loi 1901, officiellement créée le 3 février 1999. Son siège social fut installé à la prestigieuse Fondation MÉRIEUX, aux Domaine des Pensières, à Veyrier du Lac, près d’Annecy. En 2016, il est à l’Hôpital de la Pitié Salpêtrière.

membres_AFS1Constitution du bureau, à l’Assemblée Nationale
De gauche à droite,
1er rang : Jean-Marie Kaiser, Bénédicte Benoit, Valérie Leclercq, Joëlle Simond-Charbinat, Silvio Zorzi,
2ème rang : Michel Callanquin, Philippe Maurand, Patrick Mazaud, Bénédicte Gourieux, Domnique Goullet, Anne Mantrand, Christine Denis-Delebecque, Dominique Goeury.
Cette association se voulant ouverte à tous les professionnels de la stérilisation, Il a été établi comme principe de base qu’il y aurait obligatoirement un vice-président pharmacien, et un autre infirmier(e).

Le premier bureau a été constitué ainsi :

  • Président : Dominique GOULLET (Lyon)
  • Vice-présidents : Hervé PIDOUX (Besançon) et Joëlle SIMOND-CHARBINAT (Bourgoin)
  • Secrétaire générale : Christine DENIS-DELEBECQUE (Armentières)
  • Secrétaire général adjoint : Philippe MAURAND (Nantes)
  • Trésorière : Valérie LECLERCQ (Roubaix)
  • Trésorière adjointe : Bénédicte BENOIT (Paris)

Buts

Cette association a pour volonté de s’adresser à tous les professionnels de la stérilisation qui veulent participer à un mouvement collectif.

Elle a pour objectifs, dans le domaine de la stérilisation et de la désinfection dans les établissements de soins, et pour ses adhérents, de :

  • promouvoir l’information
  • développer les échanges d’informations
  • promouvoir les référentiels permettant d’assurer la qualité en stérilisation
  • promouvoir la recherche
  • représenter les adhérents de l’A.F.S. auprès des instances nationales et internationales ainsi que dans les congrès ou réunions scientifiques
  • collaborer à l’élaboration des programmes des journées d’études ou des congrès

Réponses aux questions

Afin de pouvoir apporter des éléments de réponse aux questions sur la stérilisation ou la désinfection, il a été constitué des groupes d’experts dans tous les domaines de la stérilisation, chargés de répondre au nom de l’AFS.

Les questions sont adressées par les adhérents aux interlocuteurs régionaux (deux par région d’indicatif téléphonique : 01, 02, 03…) qui ré-adressent les questions aux experts.

Ce système a rencontré un vif succès, puisque la première année, plus de 100 questions écrites ont fait l’objet de réponses..

L’avènement de l’Internet fait qu’à présent, il y a beaucoup plus de questions posées par e.mail.

Bulletin

Un bulletin annuel, réalisé par les vice-présidents, est envoyé aux adhérents.

Ce bulletin fait le point sur la vie de l’AFS, sur les textes parus ou à paraître…

Ateliers

De grandes questions méritant un consensus avant de pouvoir apporter une réponse, l’une des premières tâches de l’AFS a été de constituer des ateliers, constitués d’experts volontaires pour participer aux réunions de travail et élaborer des recommandations ou des guides.

  • Atelier  » qualité  » : il avait été initié par le CEFH, dans le but d’élaborer un guide d’aide à la mise en place une démarche d’Assurance Qualité en stérilisation. Ce guide est actuellement en stand-by, du fait de la parution des Bonnes Pratiques de Pharmacie Hospitalière .
  • Atelier  » architecture et locaux en stérilisation  » : le guide est paru courant 2002.
  • Ateliers « Maîtrise et contrôles de l’environnement »: il fait suite au précédent et a été édité en avril 2005.
  • Différents autres ateliers se succèdent régulièrement.

Site

Un site web a été créé dès les premiers jours de l’association, gageant à juste titre sur ce nouveau mode de communication d’extension très rapide dans les établissements de soins.

D’abord hébergé par l’ADIPH, un nouveau site indépendant a été créé (https://www.afs.asso.fr) en 2002 avec la coopération de la société MILLE IMAGES.

Représentation auprès des instances

L’AFS a pour vocation de représenter les professionnels de la stérilisation auprès des instances.

Aussi l’AFS est reconnue, consultée sur les projets de documents ou représentée dans divers groupes de travail :

  • DGS
  • DHOS
  • AFNOR
  • AFSSAPS
  • Conférence des Directeurs Généraux des CHU,

et fait part du point de vue des  » gens de terrain « .

Réactions

Bien que n’étant pas un syndicat, l’AFS sait réagir quand elle sent que certains textes ou publications vont à l’encontre des principes ou pratiques.

Ainsi a-t-elle émis son point de vue à diverses occasions :

  • au Ministre de la Santé, Mr KOUCHNER, lors de la parution de la circulaire N° 138 sur la prévention des risques transmission des ESST
  • au Directeur général de GETINGE-LEQUEUX, Mr SAYAG, suite à une interview parue dans STÉRILISATION MAGAZINE sur la sous-traitance
  • à l’UNAIBODE, au sujet de la compétence en stérilisation des préparateurs en pharmacie, dans le document  » Rôle de l’IBODE en stérilisation « .

Ces réactions sont mises en ligne sur le site web.

Adhérents

La première année, le nombre d’adhérents a été de 276 membres actifs, et 19 membres associés.